31/10/2008

join the carbon fighters

Un nouveau post pour vous montrer ce que nous avons fait au printemps pour TBWA dans le cadre de la campagne "carbon fighters". On nous a demandé de mettre en scène la lettre "C", martyrisée et torturée par les carbon fighters donc, sorte de soldats pour l'économie d'énergie. Des stickers ont été distribués dans les agences afin de sensibiliser les employés à l'"éco-consommation".
Comme souvent on nous a demandé deux images dans deux traités différents, et nos AD's ont insisté pour avoir des scènes plutôt violentes.














29/10/2008

publications récentes

Voici un aperçu de nos dernières publications, plus ou moins récentes.

D'abord ce que nous avons eu dans le très respectable illustration now volume 2, disponible un peu partout, et paru chez taschen au début de cette année (ce qui explique que nos images ne soient pas de la première fraicheur).

Les pages ici.

Toujours chez taschen dans le cadre de l'illustration now 2, et toujours avec notre ami Julius Wiedemann (qui s'est occupé de ce vaste projet) une déclinaison calendrier 2009.

nos pages
Pour en savoir plus >>> www.taschen.com


Un autre petit bouquin très sympa auquel nous avons la chance de participer est celui édité par notre agent lezilus, qui met en avant 4 illustrateurs, jon burgermann, tabas (qui s'est aussi occupé de la conception du livre), jeremyville, et nous.

un apercu de nos pages ici.


Et enfin pour conclure, un super bouquin, si vous étes fan d'images numériques, c'est celui de la communauté créative café salé.
Pour ce deuxiéme volume, le café propose un livre encore plus beau, encore plus complet, et disponible un peu partout pour une trentaine d'euros.

22/10/2008

sécurité routiére avec lowe strateus

Voici ce que nous avons fait cet été avec lowe strateus (et Benoit Barennes comme AD), et essentiellement diffusé la semaine dernière dans le cadre de la semaine de la sécurité routiére.
On nous a demandé de sortir quatre visuels, destinés a toucher 4 tranches d'ages différentes (7-11ans, 11-14, 15-17 et enfin 18-24 ans), qui servent au mieux les accroches rédigées chez lowe.
Ces accroches sont assez provocantes, interpellent le lecteur (sous forme de question), et sont basées sur des jeux de mots que nous avons du mettre en évidence à travers notre réal.
La difficulté était de trouver un ton propre a chaque tranche d'age, tout en assurant une campagne cohérente tout au long des 4 visuels produits.
Vous pouvez en découvrir plus sur la campagne, et sur la nécessité pour la sécurité routiére de parler aux jeunes, sur le site http://www.securite-routiere.gouv.fr/article.php3?id_article=2971

On vous met comme d'habitude des clozups et l'image terminée (en vous épargnant bloc marque et mentions en tout genre).



la premiére, "tu préféres te faire éclater a la course de velo ou te faire écrabouiller sous les roues d'une voiture ?" destinée aus plus jeunes, les 7-11.











la seconde, destinée aux 11-14, "tu préfères passer pour un mouton en traversant sur les clous ou passer ta vie avec des vis dans les jambes ?"











la troisiéme, pour les 15-17, "tu préféres avoir l'air d'une tortue sur ton scoot ou d'un légume sur ton lit d'hopital ?"









Et la quatrième et dernière, destinée au 18-24, "tu préfères passer pour une vieille en roulant à 50 ou ne pas dépasser 25 ans ?"





21/10/2008

campagne imagin'r avec H-paris

Voici ce que ce que nous avons fait pour l'agence H, au service de la nouvelle campagne imagin'r (ratp).
Nos directeur artistique et rédacteur sur le coup (Nicolas Poillot et Phillipe Boucheron) ont réfléchi sur une image présentant un personnage qui raconte sa journée en région parisienne, à travers différentes petites situations.
Journée qu'elle a pu s'offrir grace a la carte imagin'r (qui permet aux jeunes de voyager en métro, train de région et bus).
4 affiches différentes composent la premiére vague de la campagne, sur des supports 4*3, abri bus, carte comm' et wéb, uniquement sur paris et région.
Nous avons donc planché dans un premier temps sur deux de ces affiches.

La première met en scène chloe, une fille de 18-19 ans, étudiante, que nos ADs ont voulu branchée et un brin désinvolte. Au niveau du process de travail, on a bossé la plupart des situations en vectoriel, puis aprés un gros passage photoshop pour rajouter de la texture-lumiére et autres effets.



le premier croquis validé par l'agence



un exemple du design vectoriel avant le passage a la peinture photoshop




et donc aprés le passage photoshop.













l'image en entier



et l'affiche dans le métro





la seconde affiche concerne également une fille, maud. Plus agée que chloe, elle est barmaid a bastille, plutot rockeuse, d'où le traité validé par l'agence et le client, du dessin noir et blanc assez brut, avec quelques touches de couleurs. Plus que du blablatage on vous met les images légendés ci-dessous.



le portrait de maud.















l'image en entier


Et en bonux la vidéo destinées au uéb et réaliser par nos amis de chez wizz. www.wizz.fr

video




Et enfin, nous avons eu la chance de bosser sur une troisiéme image, destinée a servir une deuxiéme vague fraichement sortie (la semaine derniére dans le métro parisien). Nous avons eu a mettre en scéne un nouveau personnage, camille. L'originalité de cette seconde vague réside dans le fait que ce sont de véritables utilisateurs de la carte imagin'r qui ont raconté leur journée type. Nous avons donc rencontré camile, étudiante en arts appliqué, et avons essayer de servir au mieux son propos, avec toujours à la conception Nicolas Poillot et Phillipe Boucheron chez H. Niveau process, on a essayé de trouver un équilibre entre dessin au trait et peinture digitale, nos ADs souhaitant proposer quelque chose d'encore un peu différent des deux premières images produites.



justement un clozup mettant bien en évidence cette recherche d'équilibre entre dessin au trait (badge)et peinture digitale













et l'image en entier. Ce n'est pas exactement celle que l'on peut voir en ville, mais c'est la version que nous préférons.



et enfin la version 4*3 dans le métro